Jump to content

Mathusalem

Mechanic Engineer
  • Posts

    4,327
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    48

Everything posted by Mathusalem

  1. Oui, ça serait bien, parceque quand les annonces sont introuvables c'est frustrant.
  2. N’oublie pas de nettoyer parfaitement la culasse, avec de l'essence ou du gazole, puis rinçage au jet sous pression dans tous les trous, soufflage à l'air comprimé. Il ne doit rester absolument aucune trace de pâte à rôder, même un seul grain peut faire des dégâts.
  3. Garde la graisse au cuivre pour les filetages de bougies et les raccords d'échappement. Ca n'a rien à faire dans un connecteur électrique. Pour les contacts, la première chose à faire est de nettoyer avec des brossettes interdentaires et de l'eau pure, oui de l'eau. On peut même laisser le connecteur tremper dans l'eau quelques heures. Si besoin on gratte avec une très petite lime pointue (voir les magasins de modélisme, ou sur le net) Ensuite bien sécher, à l'air comprimé, au sèche cheveux, etc. Patience et longueur de temps. S'il reste des traces de graisse, nettoyer à l'essence ou au nettoyant freins. Tout ça doit être bien propre. S'il y a des contacts femelles élargis ou mâles tordus, il faut arranger ça avec une pince à bec très pointus (magasin de modélisme ou d'articles de pêche) Puis on met abondamment du produit à contacts, jamais de dégrippant ou WD40, etc. Du vrai produit à contact. On enfiche les connecteurs en gigotant un peu, on débranche, on remet du produit, et on recommence une dizaine de fois. Normalement là c'est bon pour des années.
  4. Quand on démonte, il faut toujours prendre plein de photos, et par sécurité marquer toutes les pièces a coups de pointeau, et en plus prendre des notes. Mettre des étiquettes bien collées sur les fils , les connecteurs, les durites, les raccords. Faire comme si ce devait être quelqu’un d'autre qui devra remonter. Pour les boulons on prend des cartons où on fait des trous selon la disposition des pièces, et on numérote chaque trou en correspondance avec les coups de pointeau sur les pièces où sont vissés ces boulons.
  5. Je ne vois pas trop ce que le démarreur vient faire là dedans. Quand le moteur tourne de lui-même, le démarreur est complètement désolidarisé du moteur (sinon ça fait un bruit d'enfer en permanence et le pignon du lanceur est complètement bouffé très rapidement) Quand on coupe le contact sur un moteur à injection, une fois le moteur arrêté le, calculateur actionne le moteur pas-à-pas de la butée de ralenti du papillon des gaz. Quand ce moteur a un peu de jeu c'est vrai que ça fait un bruit qui s'entend bien. Mais ça n'a rien d'inquiétant, ça marche très bien même avec du jeu. Le but de la chose est de mettre le papillon en position un peu plus ouverte que la position normale du ralenti, pour faciliter le prochain démarrage. M'enfin ils auraient pu tout aussi bien prévoir de rectifier la position du papillon au moment où on démarre le moteur. Ceci dit, comme je ne peux pas examiner la bête, il est possible que le démarreur soit en cause, mais je ne vois pas vraiment...
  6. Sur Super5, j'avais eu ce problème à cause d'un mauvais refroidissement (défaut répandu sur le moteur Cléon fonte.) Finalement c'était un problème de purge mal faite... Il faut penser aussi à nettoyer les ailettes du radia (au jet d'eau, dans les deux sens) (protéger l'allumage des projections d'eau). Et vérifier l'état de la soupape du bouchon du bocal : si la pression ne monte pas assez dans le circuit, ça se met à bouillir dans la culasse, et le moteur cafouille parcequ'il fait de l'auto-allumage.
  7. Merci pour la photo, ça aurait été mieux d'avoir les quatre. D'après la couleur la carburation semble réglée trop pauvre, ça marcherait mieux avec un taux de CO 0,5 à 1%. Faudrait voir du côté du carbu, et faire la chasse aux prises d'air à l'admission.
  8. Une photo bien nette des bougies, pour voir la couleur de l'isolant et l'écartement des électrodes serait bien utile... L'avance est correctement réglée ? Pas d'échauffement anormal ? La consommation ?
  9. Avec un bon casque, et en montant le volume, je n'entends pas de bruit anormal. Ca fait le bruit d'un moteur Cléon un peu âgé, mais absolument rien d'inquiétant.
  10. Lorsque la gestion du blocage de direction n'est pas mécanique, mais passe par le calculateur, ce dernier n’autorise pas le blocage si la voiture roule, ou si le calculateur d'ABS est planté (indication de vitesse invalide)
  11. C'est pas de la maniaquerie : si jamais quelqu'un coupe le contact quand la voiture roule (ce qu'il ne faut jamais faire) il y a risque de blocage du volant en roulant, ce qui est évidemment extrêmement dangereux.
  12. Coupure interne, une soudure a lâché. C'est courant dans les batteries composées essentiellement de plastique, quand les plaques gonflent par suite du sulfatage, les liaisons entre les éléments cassent tellement elles sont minces.
  13. Certainement pas. Le réglage de la molette dépend du diamètre intérieur du tambour (forcément...) et donc ne pourrait en aucun cas être fait avant d'avoir monté l'ensemble. Mais normalement si on arrive à mettre le tambour en place sans violence, c'est qu'il y a du jeu, et si tout va bien (si...) le rattrapage automatique saura remettre la situation en position normale... à condition que le réglage du frein à main n'ait pas été modifié !
  14. D'ordinaire il n'y a aucune raison de toucher au réglage de frein à main. Il vaut mieux s'abstenir si on ne sait pas exactement comment faire. Quand on serre le frein normalement, il doit y avoir entre 7 et 9 "clicks". Les roues AR doivent tourner très facilement à la main si on serre le frein à main de 2 "clcks" seulement.
  15. On peut toujours, mais c'est risqué, rien ne dit que par suite des déformations du bloc ça sera la position optimale. C'est le contrôle de dépassement des chemises qui est la méthode recommandée. Si on n'a vraiment aucun moyen de le faire, le mieux est de remonter chaque chemise à la place où elle était... en espérant avoir de la chance...
  16. Non, il ne faut pas s'étonner. Même en pleine canicule avec le moteur à 40° l'essence arrive à se condenser sur les parois de la tubulure d'admission, si la richesse est réglée pile-poil (comme l'exigent les normes actuelles) il faut donc ajouter un excès d'essence pour un démarrage facile. Dès que la tubulure atteint 60 ou 70° (ce qui se fait en 30 secondes) il n'y a plus besoin de starter. Une autre solution consiste à mettre quelques coups d'accélérateur pour que la pompe de reprise envoie de l'essence (qui va forcément couler dans la tubulure d’admission). Si on a un carbu avec une pompe de reprise évidemment !
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our terms Terms of Use of use and privacy policy Privacy Policy.