Jump to content
  • This is not a forum but a community!

    20100521_GTX_0003.JPGWe all love this mythical and popular car, because we sailed in one being childrens, because someone in the family had one or just because it always made us want it... because it's endearing, whatever we say.
    Its great success is certainly due to the fact that with a simple mechanics, with little or no electronics, it is easy to maintain by yourself without expensive tools, without forgetting that the parts are not expensive and always easy to find. Even today, for some homes, students and people with "little budget", it is a source of great comfort at a lower price: far from car loans and garage mechanics, which are becoming more and more inaccessible. The small engines models (the most common) are very robust and still consume very little, sometimes less than recent "equivalent" cars, which makes it by definition just as ecological, if not even more by the simple fact that we we always use it instead of buying new ones ... At the level of the official technical control, benefiting from its "seniority", it does not undergo the modern standards much too restrictive, the tranquility is assured.
    Today it is still an interesting car for everyday use, especially and clearly from an economic point of view.
    Collectors are also beginning to take an interest in this 30-year-old "granny": restoration, maintenance or refurbishment, repairs, etc ... make it possible to find "newer than new" models for the pleasure of the eyes and to see this French heritage thus safeguarded.
    We have created this community to bring together all those who are interested and who wish to take part in this adventure to preserve their Renault Super 5, whether by maintenance, repair or restoration: you will find here all useful information and tips on these topics.

    The forum is freely accessible in its entirety: there is no need to contribute, buy, neither pay anything to integrate the community and participate.
    To be able to ask questions and share your interest, all you have to do is register and present yourself properly!
    You do not have to have a Super 5: an interest in auto mechanics is enough

    Welcome !

    (This message disappears if you register into the forum)

    [Translated from french using GoogleTranslation tool]

     

On Aurait Tort De Négliger Les Tiges De Culbus


TORX
 Share

9 posts in this topic

Recommended Posts

Ce que dit le manuel d'usine vaut pour tous les moteurs culbutés.  Si le manuel consacre une page à ce sujet, c'est qu'il a son importance, ce qui devrait éveiller l'attention des Cinquistes.

 

Données Manuel Usine.jpg

 

 

Que voyons nous ? Une tige de soupape en dehors des clous, mais ça n'est pas la seule. Que faire ?

 

DSCN3295.JPG

 

Le problème vient-il de la vis de réglage ou de la cuvette ?  La réponse en image : un méplat est présent

sur la rotule, mais la cuvette n'en porte pas la trace. Normal, en fonctionnement l'angle varie en permanence

et la tige tourne sur elle-même. C'est donc la tige qui est usée. Changer les tiges comme dit dans le manuel,

d'accord.  Mais 105 € le jeu méritent réflexion.

 

 

 

Voyons voir. 1) Les tiges d'origines sont repérées. L'usure est variable d'une tige à l'autre, mais elles

sont parfaitement adaptées à leurs vis respectives  2) Elle ne sont pas tordues 3) Poser des tiges neuves

sur des vis usées pas glop  4) Ce que dit le manuel : "il doit subsister un cercle sans trace de portée"

 

J'en déduis que pour rentrer dans les clous, il suffirait de restaurer ces fameux cercles. 

 

Commençons par pulvériser un spray cuivré sur les cuvettes, pour voir ce qu'on fait.

 

DSCN3296.JPG

 

A moi la meule conique. Elle cherche le centre toute seule, il faut juste gérer la profondeur qui d'ailleurs

a moins d'importance que le diamètre du cercle. Sans la perceuse radiale, point de salut.

 

DSCN3297.JPG

 

Voili voilou. La seule tige correcte à droite a été conservée en l'état comme modèle.

 

DSCN3311.JPG

 

Contrôle final.  Nouveau coup de spray, rotation de la vis correspondante dans sa cuvette. La partie

brillante représente la porté de la rotule (le "grain")

 

Ca roule

 

DSCN3298.JPG

 

Je n'ai pas contrôlé le côté poussoirs qui est beaucoup moins concerné du fait que ces derniers sont

remplis d'huile où baignent les tiges en permanence.

 

Les culbuteurs, lorsqu'ils sont colmatés sur la rampe, augmentent considérablement les efforts qui

s'exercent sur les tiges et l'AAC. L'usure des tiges est la conséquence la plus visible. 

 

 

 

Edited by Zorro_X
Restauration par TORX
Link to comment
Share on other sites

1-As-tu vérifié si les tiges sont parfaitement droites ?

Je suppose que mes tiges sont tordues, puisque le jeu varie si je les fais pivoter .

 

2-Qu'appelles-tu "perceuse radiale" ?

Une perceuse à colonne ?

 

3-Je crois comprendre qu'il ne faut pas fixer la tige :

elle doit se placer toute seule en laissant la planche glisser ?

 

4-L'angle du cône de la meule a-t-il une importance ?

Tailles-tu la meule spécialement ?

 

5-Et ce spray cuivre , c'est quoi ?

Quel est son intérêt  pour cette opération ?

Link to comment
Share on other sites

Les tiges sont droites, je l'indique dans le tuto. C'est la première chose qu'on vérifie, souvent la seule.

 

Perceuse radiale, perceuse sensitive, perceuse à colonne, perceuse d'établi, des mots qui désignent la même chose.  Un peu comme UMP et PS, sauf qu'une perceuse est utile.

 

Je centre quand-même la tige autant que possible avant d'usiner de manière à éviter une erreur irréparable. Ca n'est pas très compliqué.  Mais elle n'est pas bridée sur la table, ça ne marcherait pas.

 

L'angle de la meule a de l'importance si on considère qu'elle ne doit toucher qu'au fond de la cuvette, mais c'est surtout la surface de contact qui est importante. Si elle est trop étroite ça ne dure pas car la meule s'arrondit assez vite. En effet, une meule se retaille à l'aide d'une pierre au carborundum qui est faite pour ça. J'ai du le faire une fois.

 

Le spray cuivre est utilisé pour protéger les tôles avant de souder au MIG. Là c'est un emploi détourné, du au fait que ce produit sèche quasi immédiatement et produit une surface mate qui améliore la visibilité. J'aurai pu prendre un autre produit, c'est juste ce que j'avais sous la main. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

pas mal l'idée du spray cuivre, au moins tu vois tout de suite la ou tu travailles ;)

Link to comment
Share on other sites

1-As-tu vérifié si les tiges sont parfaitement droites ?

Je suppose que mes tiges sont tordues, puisque le jeu varie si je les fais pivoter .

 

 

Là c'est anormal, le jeu de doit varier que de quelques centièmes. Et je ne pense pas que ce soit parcequ'elle sont tordues, mais parcequ'elles sont usées irrégulièrement (et la tête de la vis de réglage aussi).  C'est rattrapable, mais bien compliqué à faire. 

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas allé voir si c'est le cas sur ma culasse.  Je vais le savoir très bientôt puisque la prochaine étape est le remontage de la rampe. Je pense que ces problèmes sont endémiques aux moteur culbutés, système archaïque dont l'avantage principal est la facilité d'entretien. La culasse du F2N nous montre tout autre chose. 

Link to comment
Share on other sites

@Repar2000

Je ne constate aucune variation de jeu en faisant tourner les tiges de culbuteurs.

 

Ras le bol de galérer avec les vis de réglage, j'ai fini par bricoler une clé qui permet un réglage fin. 

 

Image IPB

Link to comment
Share on other sites

 

......Perceuse radiale, perceuse sensitive, perceuse à colonne, perceuse d'établi, ......

 

......L'angle de la meule a de l'importance si on considère qu'elle ne doit toucher qu'au fond de la cuvette, mais c'est surtout la surface de contact qui est importante. .......

 

....... une surface mate qui améliore la visibilité. J'aurai pu prendre un autre produit, c'est juste ce que j'avais sous la main. 

 

 

 

Colonne, établi : c'est évident.

Mais radiale ou sensitive, quelle est l'explication ?

 

 

Concernant l'angle de la meule, je croyais que tu refaisais la portée.

Donc si il s'agit juste de percer le fond, une petite meule sphérique diamantée doit même être mieux, non ?

 

 

Pour le spray cuivre, si c'est juste pour marquer, je peux continuer avec mon marqueur rouge.

C'est moins classe, mais ce n'est qu'un Cléon... :ange:

Link to comment
Share on other sites

Pour la terminologie, il faudrait voir sur Wiki. Sensitive, je crois comprendre qu'avec ce type de perceuse on bénéficie d'un toucher assez précis qui est impossible autrement. Radiale n'est pas le terme exact pour ma perceuse, puisque ce terme désigne une perceuse à colonne dont la broche est orientable.

 

Il s'agit bien de rétablir la géométrie d'origine des cuvettes qui ne sont pas demi sphériques de toute évidence. La meule conique use le fond de la cuvette, mais en douceur ce qui permet de contrôler la surface usinée, sachant que dans cette affaire la profondeur me paraît moins importante sauf pour la tenue dans le temps.

 

J'ai pulvérisé du spray dans toutes les tiges, puis je les ai tournées à la visseuse sur leurs rotules respectives, de manière à laisser la partie sans contact apparente. Avec l'espoir que la teinte va résister à l'huile moteur de manière à pouvoir contrôler la portée ultérieurement. 

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our terms Terms of Use of use and privacy policy Privacy Policy.